Vous êtes ici : Accueil > Actus > Ça s’est passé près de chez vous...
Publié : 3 avril

Ça s’est passé près de chez vous...

Boxon(s), jusqu’à n’en plus pouvoir. Des élèves, un texte, des plateaux.

C’était un jeudi à 19 heures. A 18 heures, ils répétaient encore. Italiennes et allemandes, dans les couloirs. Fin des mises, des dépôts d’accessoires. Un échauffement final pour se rappeler le plaisir à jouer ensemble.

Il y avait un lieu pluriel, de scènes et de hangars, de théâtre et de rue, l’Atelier 231.

Il y avait un texte de Jaubertie qui parlait de destins balisés, de la société qui impose une identité, d’inacceptable qu’on accepte malgré tout, malgré soi.

Il y avait 33 élèves de secondes, de premières, de terminales, de Marcel Sembat, des Bruyères, de STI2D, de ES, de S, de L.

Il y avait une rencontre : un être humain qui parle à un autre, un plateau, des mots, et surtout l’envie de partager.

Il y avait la maladresse des débuts, le stress du prof qui se communique, la musique qui introduit, l’espace qui vous délimite et vous décuple, les conseils du comédien qui résonnent.

Il y avait 240 spectateurs, des parcours bleu et rose, qui déjouent pourtant les genres.

Il y avait des courses pour changer de costume, des mots trop chuchotés, des émotions qui débordaient.

Il y avait des profs qui regardaient leurs élèves, en murmurant les répliques avec anxiété, et surtout avec une fierté non dissimulée.

Il y avait une aventure collective, il était une fois l’option théâtre.