Publié : 7 juillet 2010

    L’enseignement en série S

    LA SERIE SCIENTIFIQUE - Série S -

    - Les enseignements et les horaires de la série S
    - Les épreuves du baccalauréat S
    - La poursuite d’études après le baccalauréat S



    LES ENSEIGNEMENTS ET LES HORAIRES DE LA SERIE S

    Horaires des enseignements obligatoires

    Les programmes des différentes matières : http://eduscol.education.fr/cid46464/presentation.html

    L’enseignement "sciences et vie de la terre" est dispensé au lycée.
    TPE : Travaux personnels encadrés s’appuyant sur les disciplines dominantes de la série. 2 heures inscrites dans l’emploi du temps de la classe. Les TPE sont des travaux de groupe encadrés par deux enseignants, donnant lieu à la réalisation d’une production en cours de l’année et à une soutenance en fin d’année.

    Horaires des enseignements optionnels

    Deux options au plus peuvent être choisies.

    Horaires des enseignements de spécialité (pour l’année de terminale)

    L’enseignement agronomie-territoire-citoyenneté n’est pas dispensé au lycée.



    LES EPREUVES DU BACCALAUREAT S

    Le baccalauréat scientifique est divisé en deux parties. En fin de première ont lieu les épreuves anticipées, et en fin de terminale les épreuves terminales.

    Epreuves anticipées (en fin de première)

    Les candidats présentent trois épreuves de façon anticipée :

    - Les TPE (Travaux Personnels Encadrés). Il s’agit d’un travail réalisé en groupe en cours d’année, sous la supervision de deux professeurs de matières différentes. Le travail donne lieu à une évaluation en cours d’année par les enseignants, ainsi qu’à une production présentée à l’oral en fin d’année.
    - Deux épreuves de français : une épreuve écrite (au choix sujet d’invention, commentaire d’un texte littéraire, dissertation) et une épreuve orale (sur un texte étudié en cours d’année)

    Epreuves terminales (en fin de terminale)

    Les candidats présentent huit épreuves en fin de terminale pour la partie obligatoire :

    - Mathématiques, Physique-Chimie, SVT (le lycée ne prépare ni à l’épreuve de biologie-écologie ni aux sciences de l’ingénieur). Ces trois épreuves comportent une partie pratique (TP - informatique) et une partie écrite.

    - Histoire-géographie, LV1, LV2, philosophie : épreuves écrites

    - EPS : contrôle continu en cours d’année scolaire
    Les candidats doivent également choisir une spécialité pour leur année de terminale :

    - Mathématique

    - Physique-chimie

    - SVT
    Le choix de la spécialité modifie le coefficient de la matière (+2) et donnent lieu à une partie écrite spécifique sur le programme de spécialité.

    Epreuves facultatives (en fin de terminale)

    Les candidats présentent deux épreuves facultatives au maximum parmi :
    - LV3, latin, grec ancien (épreuves écrites ou orales selon la langue)
    - EPS (contrôle continu en cours d’année)
    - autres épreuves (non préparées au lycée)
    NB : seuls les points excédant 10 sont retenus. Pour la première épreuve facultative, les points sont multipliés par 2. Ils sont multipliés par 3 pour le latin ou le grec. L’épreuve spécifique d’euro peut, au choix du candidat, se substituer à la première ou à la seconde épreuve facultative, ou ne pas compter dans la moyenne du bac (dans ce cas, seule la mention européenne est portée au diplôme).



    L’ORIENTATION APRES LE BAC S

    ADRESSE DU SITE ACADEMIQUE FORMATIONS POST-BAC : http://apreslebac.ac-rouen.fr/

    info document -  voir en grand cette image

    Cliquer pour ouvrir l’image

    LE SITE DE L’ONISEP : http://post-bac.onisep.fr/admpostbac/apres_bac_s.php (extraits ci-après)

    Le bac S est adapté à la poursuite d’études dans les domaines des sciences et technologies, de la santé… Mais son contenu pluridisciplinaire vous permet de réussir aussi en droit, en économie, en sciences humaines… Les classes préparatoires scientifiques, économiques et commerciales vous préparent aux concours des écoles d’ingénieurs, vétérinaires et de commerce. Les écoles d’architecture, les écoles paramédicales et les instituts d’études politiques peuvent aussi vous intéresser. Les possibilités de poursuite d’études après le bac S sont variées… Un choix qui s’opère en fonction de vos goûts, de vos aptitudes et de vos objectifs.

    A l’Université

    Objectif : la licence à bac + 3, puis le master à bac + 5 débouchent principalement sur la préparation d’un doctorat ou l’insertion dans la vie active. Les filières qui vous concernent en priorité :

    - Sciences et technologies :
    C’est dans cette filière que les bacheliers S sont les plus nombreux. Vous y étudierez les mathématiques (fondamentales ou appliquées), l’informatique, la physique, la chimie, les sciences de la vie (biologie, biochimie), les sciences de la Terre (géologie, environnement), les systèmes industriels (électronique, automatique, mécanique), ou le génie des procédés (matériaux). Ces études débouchent sur de nombreux emplois dans l’industrie (environnement, agroalimentaire, prévention des risques, télécoms, matériaux…), mais aussi sur l’enseignement et la recherche.

    - Économie-gestion :

    Centrée sur la modélisation mathématique des phénomènes économiques, la licence sciences économiques fait appel aux techniques quantitatives de gestion (maths, statistiques). La licence administration économique et sociale (A.E.S.) est pluridisciplinaire : droit, économie-gestion, sciences humaines…
    Ces filières sont adaptées aux bacheliers S, car elles exigent des qualités d’abstraction. Mathématiques statistiques et informatique sont au programme. Vous étudierez le fonctionnement de l’économie (consommation, chômage, inflation...) et les comportements individuels (entreprise, consommateur). Débouchés en gestion, commerce, finance, comptabilité, assurances et banque…

    S.T.A.P.S. :

    Les bacheliers scientifiques représentent près de la moitié des étudiants en licence S.T.A.P.S. (sciences et techniques des activités physiques et sportives). Les disciplines scientifiques (biologie, physiologie, anatomie…) occupent une part importante du programme, à côté des sciences humaines… et du sport ! À savoir : tous les étudiants de cette filière ne seront pas professeurs d’E.P.S. Autres débouchés : management d’une structure sportive, animation et sports de loisirs, tourisme, gestion, conseil en équipements sportifs...

    Médecine :

    C’est l’université qui forme aux professions médicales : pour devenir médecin, chirurgien-dentiste ou sage-femme, il faut s’inscrire en 1re année universitaire d’études de santé. Cette 1re année préparatoire aux études de santé sera mise en place à la rentrée 2010. Elle remplacera le PCEM1 et le PCEP1, et sera commune aux 4 filières médicales. À l’issue de la 1re année, les concours seront distincts pour chaque formation, mais vous aurez la possibilité d’en tenter un ou plusieurs, comme, par exemple, médecine et sage-femme. Chaque concours comporte un numerus clausus. Les formations de médecin, dentiste et pharmacien continueront à être assurées à l’université. Pas de changement non plus pour les études de sage-femme qui se dérouleront en école spécialisée après la réussite au concours. Les études sont longues : au minimum 9 ans pour médecine, au moins 6 ans pour dentaire et pharmacie, 5 ans pour sage-femme. Elles débouchent sur un diplôme d’État.

    Les CPGE (Classes préparatoires aux grandes écoles)

    Les classes préparatoires scientifiques et technologiques, économiques, voire littéraires (lettres et sciences sociales) ont pour objectif de dispenser une formation largement pluridisciplinaire. Elles ont pour vocation de préparer notamment aux grandes écoles : E.N.S. (Ecoles normales supérieures), école d’ingénieurs, écoles de commerce… Près d’1 bachelier sur 5 s’inscrit dans ces classes. Admission sur dossier.

    Les prépas scientifiques
    Accessibles avec un bulletin équilibré en maths, en physique, en sciences (S.V.T. ou sciences de l’ingénieur), mais aussi en lettres et langues qui ont leur importance aux concours.

    Les prépas M.P., P.C., P.S.I., P.T.
    En 1re année, les élèves choisissent entre : M.P.S.I. (maths-physique-sciences de l’ingénieur) ; P.C.S.I. (physique-chimie-sciences de l’ingénieur) ;P.T.S.I. (physique-technologie-sciences de l’ingénieur).
    En 2e année, les prépas M.P., P.C., P.S.I., P.T. succèdent aux P.C.S.I., M.P.S.I. ou P.T.S.I. Elles offrent des chances équivalentes d’intégrer une école d’ingénieurs ou une E.N.S.
    La filière M.P. (maths-physique) s’adresse aux matheux qui ont un goût prononcé pour l’abstraction.
    La filière P.C. (physique-chimie) s’adresse aux élèves forts en physique-chimie et intéressés par une approche expérimentale.
    La filière P.S.I. (physique-sciences de l’ingénieur) s’adresse aux élèves motivés par les réalisations des hautes technologies avec une approche expérimentale.
    La filière P.T. (physique-technologie) s’adresse aux scientifiques motivés par la technologie et la production industrielle.

    Les prépas B.C.P.S.T.

    Ces classes préparatoires mènent aux écoles agronomiques et aux écoles vétérinaires. Elles ouvrent l’accès aux écoles d’ingénieurs en géologie-environnement ou chimie, et aux E.N.S.
    Les prépas économiques et commerciales
    Les prépas économiques et commerciales option scientifique sont faites pour vous. Axées sur les maths (9 heures par semaine), elles forment aussi à la culture générale, aux langues vivantes (deux, dont l’anglais) et aux sciences humaines, présentes à tous les concours.
    Ces classes fournissent le plus gros contingent des écoles de commerce (H.E.C., E.S.S.E.C., E.S.C.P.-E.A.P., E.M. Lyon, les écoles du réseau Écricome…).

    Les BTS et DUT

    - Les B.T.S.
    Vous pouvez préparer en 2 ans un B.T.S. (brevet de technicien supérieur) en lycée ou en école privée. Admission sur dossier. Ils associent enseignement professionnel, cours théoriques et stages, et visent l’accès à la vie active ou la poursuite d’études.
    Les spécialités qui vous intéressent : analyses de biologie médicale ; bioanalyses et contrôles ; assistance technique d’ingénieur ;chimiste ; diététique ; informatique de gestion : option développeur d’applications - option administrateur de réseaux locaux d’entreprise ; informatique et réseaux pour l’industrie et les services techniques ; métiers de l’audiovisuel ;systèmes électroniques…

    - Les D.U.T.
    Vous pouvez aussi vous inscrire en I.U.T. (admission sur dossier) pour obtenir un D.U.T. (diplôme universitaire de technologie) en 2 ans. Plus général que le B.T.S., le D.U.T. mène à la vie active ou à la poursuite d’études.
    Les spécialités qui vous intéressent : chimie : option chimie - option matériaux - option productique ; génie biologique : option agronomie - option analyses biologiques et biochimiques - option bio-informatique (expérimental) - option diététique - option génie de l’environnement - option industries alimentaires et biologiques ; génie civil ; génie chimique, génie des procédés ; génie électrique et informatique industrielle ; génie industriel et maintenance ; hygiène sécurité environnement ; informatique ;mesures physiques : option matériaux et contrôles physico-chimiques - option techniques instrumentales ; réseaux et télécommunications ; statistique et informatique décisionnelle ; science et génie des matériaux .

    Les écoles spécialisées

    Elles délivrent, après 2 à 5 ans d’études, des diplômes spécifiques, en vue d’un métier (ingénieur, métiers de la santé, du commerce, de la comptabilité, architecture...). Recrutement souvent sur concours.
    Attention ! Les inscriptions se déroulent dès le début de l’année de terminale.

    - Ingénieur
    Certaines écoles d’ingénieurs recrutent directement après le bac, sur concours ou sur dossier, pour 5 ans : les E.N.I. (écoles nationales d’ingénieurs), les écoles de la F.E.S.I.C. (Fédération d’écoles supérieures d’ingénieurs et de cadres), les I.N.S.A. (Instituts nationaux des sciences appliquées), les écoles du G.E.I.P.I. (Groupement d’écoles d’ingénieurs à prépa intégrée), les 12 écoles de la F.I.P. (formation d’ingénieurs en partenariat), et les écoles d’ingénieurs universitaires (U.T.C., Polytech’...).

    - Santé
    Les écoles paramédicales préparent, en 3 ans (au minimum), à un diplôme d’État (D.E.), obligatoire pour exercer en tant qu’infirmier, orthoptiste, technicien en analyses biomédicales… Recrutement sur concours. À noter : certaines écoles de kinés, ergothérapeutes, psychomotriciens imposent de passer par une 1re année universitaire commune aux études de santé.

    - Commerce, gestion, comptabilité
    Une quarantaine d’écoles de commerce, en 4 ou 5 ans, proposent un recrutement dès le bac. D’autres forment, en 2 ou 3 ans, à la vente (instituts de force de vente, écoles de commerce et de distribution…). Certaines écoles, mais aussi des lycées, sont spécialisés dans la filière comptable. Admission sur dossier. Ils préparent à différents diplômes : D.C.G. à bac + 3, D.S.C.G. à bac + 5, et diplôme d’expert-comptable.

    - Architecture
    Les écoles d’architecture recrutent sur dossier, éventuellement après entretien et tests. Les S y sont majoritaires. Les études menant au diplôme d’État d’architecte durent 5 ans (plus 1 an pour exercer à titre libéral).